Aller au contenu principal

Sur le Blog: Prof. François Höpflinger Stéréotypes relatifs à l’âge

Vendredi, 13.04.2012

Les stéréotypes relatifs à l’âge existent pour les jeunes autant que pour les moins jeunes. Toutefois pour les derniers, ils sont plus souvent négatifs que pour les premiers. En effet, dans notre société, la jeunesse et l’apparence jeune sont des valeurs perçues comme fondamentalement positives. Une perception négative de la jeunesse survient principalement lorsqu’il est question du comportement des jeunes d’aujourd’hui qui, lui, a la réputation d’être moins correct qu'autrefois. Si les personnes d’un âge plus avancé ont tendance à surévaluer leur propre jeunesse et à dévaloriser la jeunesse actuelle, les jeunes pris individuellement et concrètement sont perçus comme meilleurs que la jeunesse dans son ensemble. Les préjugés négatifs des personnes d’un âge plus avancé par rapport à des personnes plus jeunes se réfèrent donc bien plus à un changement de génération, interprété comme négatif, qu’ils ne constituent un jugement négatif porté sur la jeunesse elle-même. Les stéréotypes des jeunes vis-à-vis des seniors, par contre, sont plus négatifs. Car la vieillesse est généralement comprise comme une négation des aspects positifs de la jeunesse, tels la performance, la séduction et le dynamisme. Les personnes du troisième âge prennent d’ailleurs souvent à leur compte la perception négative de la vieillesse. Toutefois, les seniors contrent de plus en plus les stéréotypes négatifs vis-à-vis de la vieillesse, en considérant qu’eux-mêmes ne sont pas vieux. Autrement dit, ils pensent qu’ils ne sont pas concernées par les clichés négatifs – sans toutefois mettre en question les clichés en tant que tels.

Prof. François Höpflinger
Institut de sociologie de l’université de Zurich
fhoepf@soziologie.uzh.ch

Ajouter un commentaire
Voulez-vous vous abonner à notre newsletter?
Changer la langue

Schweizerische Gemeinnützige Gesellschaft