Aller au contenu principal

L’engagement intergénérationnel au sein des crèches, garderies et écoles

Mercredi, 16.12.2020
Senioren unterstützen in der Schule und im Kindergarten

 

Lorsque les enfants se livrent à des activités ludiques et pédagogiques dans les crèches, garderies et écoles ou que les adolescents se préparent à entrer dans la vie professionnelle, ils ne sont pas seulement accompagnés par les équipes éducatives de leurs établissements, ils peuvent également bénéficier du soutien de leur commune. Dès la maternelle, de nombreuses offres périscolaires viennent élargir et compléter l’éducation de base. Ainsi, les jeunes enfants reçoivent la visite de grand-mères qui leur font la lecture à leur garderie ou qui les accompagnent en excursion chez les pompiers volontaires de la commune. Pour les plus grands, grâce à des initiatives extra-scolaires, des groupes de travail sont constitués et des projets sont lancés dans des domaines socialement pertinents très divers: éducation à l’environnement, alimentation saine, exercice physique ou interaction sociale. Les élèves plus âgés encore sont encouragés à s’impliquer activement dans la vie de la communauté et à prendre des responsabilités, en participant à l’organisation de festivals ou à des actions collectives de ramassage de déchets par exemple. Au moment de la transition vers la formation professionnelle et la vie active, les plus grands peuvent bénéficier d’un soutien personnel par des coachs bénévoles (en savoir plus: Schlimbach 2010).
L’éventail des offres est varié et ne dépend pas seulement des structures de la société civile locale. Il est en outre lié de manière décisive à l’engagement des personnes clés du système éducatif communal.

L’engagement intergénérationnel émanant de la société civile

Nombre de ces offres reposent – explicitement ou implicitement – sur un échange intergénérationnel. Selon la définition utilisée pour le terme «génération», ce type d’apprentissage «de génération à génération» fait appel aux horizons de connaissances, d’expériences et de valeurs de personnes se trouvant dans des phases différentes de la vie (Schmidt-Hertha 2014). Le secteur de l’éducation offre de nombreuses possibilités d’apprentissage intergénérationnel. Il y a longtemps que le fait d’apprendre ne se limite plus au transfert traditionnel de savoir et de savoir-faire des anciens aux jeunes. Pour preuve: les projets dans lesquels des écoliers font faire des exercices d’utilisation de smartphones à des personnes âgées. Compte tenu de l’évolution rapide constatée dans la production et la diffusion (de plus en plus numérique) des connaissances et en raison de la demi-vie de plus en plus courte de celles-ci, il est tout indiqué d’apprendre les uns avec les autres, les uns des autres et les uns à propos des autres. (Franz 2014).

Partager la responsabilité pour l’éducation

Dans les débats sur l’éducation, le potentiel de soutien par la société civile occupe beaucoup de place, sans toutefois être véritablement pris en compte dans la pratique des communes. Cependant, la formation des jeunes a depuis longtemps cessé d’être considérée comme une tâche isolée incombant à l’Etat. L’organisation éducative à l’échelle locale doit donc être considérée comme la tâche d’une «communauté à responsabilité partagée» (Duveneck und Volkholz 2011; Weiß 2011), dans laquelle les acteurs concernés sur le terrain – parents, représentants politiques, administration communale, établissements d’enseignement et société civile – sont appelés à coopérer.
Dans leur politique éducative locale, de nombreuses communes mettent de plus en plus l’accent sur le partage des responsabilités, la participation active et la codétermination, et donc sur le capital social local (Putnam 1995). En dépit de cette prise de conscience, la société civile est néanmoins encore souvent insuffisamment associée en tant que co-conceptrice des offres éducatives.

DJI enquête sur la coopération locale en matière d’éducation avec et au sein de la société civile
Au nom du ministère fédéral allemand de l’éducation et de la recherche, le Deutsche Jugendinstitut (DJI) étudie la coopération, d’une part, des organisations de la société civile entre elles et, d’autre part, avec les acteurs des communes. Le projet ZivilKoop s’intéresse plus particulièrement aux relations de coopération communale avec des organisations de la société civile qui s’engagent dans le domaine éducatif, depuis les crèches jusqu’à la transition entre scolarité et vie professionnelle, en passant par les écoles. Dans quatre communes associées au projet, des acteurs de la société civile et de la commune respective sont interrogés, en utilisant différentes méthodes. Les questions posées sont, entre autres, les suivantes:

 

  • Quelle est la composition concrète des réseaux communaux dans le secteur de l’éducation, qui sont les acteurs clés de la conception et de l’organisation de l’éducation sur le plan local, qui est encore trop peu impliqué?
  • Quelles sont les tâches assumées par les acteurs de la société civile engagés dans le domaine de l’éducation?
  • Quelles sont exactement les relations de coopération entre ces acteurs? Quels sont les sujets traités ou négociés?
  • Quelle est la valeur ajoutée par ces acteurs pour améliorer la promotion de l’éducation et comment leur potentiel peut-il être mieux exploité?

L’implication de la société civile dans l’éducation – Parlons-en! Votre avis compte!

Le projet suit une approche participative. Les acteurs locaux sont impliqués en tant que co-chercheurs. (Reason und Bradbury 2008). Ils sont invités à apporter une contribution thématique et à discuter des résultats intermédiaires avec l’équipe du projet. En outre, dans le cadre d’un processus de dialogue basé sur des résultats empiriques, des stratégies politiques d’action au niveau communal seront développées. Ainsi, les connaissances de terrain spécifiques des communes et de la société civile seront recueillies.
Le projet gère un blog permettant de présenter en temps utile les résultats développés conjointement. En outre, des articles reflétant le point de vue des scientifiques et des praticiens sur le thème de l’engagement de la société civile dans le domaine de l’éducation seront publiés à intervalles réguliers.
Travaillez-vous sur un sujet similaire? Les contributions extérieures faisant référence à la société civile et à l’éducation à l’échelle communale sont les bienvenues dans ce blog.

Il suffit d’envoyer un e-mail avec votre idée d’article pour le blog à kanamueller@dji.de.
D’autres informations au sujet du blog et du projet de recherche ZivilKoop sont disponibles à l’adresse suivante: https://zivilkoop.de/das-projekt/

 

Article de blog de Tabea Schlimbach

 

Tabea Schlimbach est spécialisée en sciences de l’éducation et conseillère scientifique au Deutsches Jugendinstitut DJI dans le domaine de recherche «Jeunesse à l’âge de transition». Elle s’intéresse plus particulièrement à la transition vers la vie professionnelle et aux relations entre les générations.

 

Photo: Senioren im Klassenzimmer, Pro Senectute Solothurn

 

Liens complémentaires:

 

Article de blog concernant les projets d’encouragement à la lecture dans les communes

 

Liens vers des projets intergénérationnels dans le domaine communal de l’éducation: 

Munterwegs

Enkelschule in schwierigen Zeiten

Generationen im Klassenzimmer

Les espaces extérieurs des centres pour personnes âgées en tant qu’espaces de jeu et de liberté

Job Caddie

 

Bibliographie:

 

Duveneck, Anika; Volkholz, Sybille (2011): Kommunale Bildungslandschaften. Berlin (Schriftenreihe zu Bildung und Kultur, 9).

 

Franz, Julia (2014): Intergenerationelle Bildung. Lernsituationen gestalten und Angebote entwickeln. Bielefeld: W. Bertelsmann Verlag (Perspektive Praxis).

 

Putnam, Robert D. (1995): Bowling alone: America´s declining social capital. In: Journal of Democracy 6 (1), S. 65–78.

 

Reason, Peter; Bradbury, Hilary (2008): Introduction. In: Peter Reason und Hilary Bradbury (Hg.): The Sage handbook of action research. Participative inquiry and practice. 2. ed. London: Sage, 1-10.

 

Schlimbach, Tabea (2010): Intergenerational mentoring in Germany: older people support young people's transitions from school to work. In: Working with older people 14 (4), S. 4–15.

 

Schmidt-Hertha, Bernhard (2014): Different Concepts of Generation and their Impact on Intergenerational Learning. In: Bernhard Schmidt-Hertha, Sabina Jelenc Krašovec und Marvin Formosa (Hg.): Learning across generations in Europe. Contemporary issues in older adult education. Rotterdam, Boston, Taipei: SensePublishers (Research on the education and learning of adults, Volume 2), S. 143–155.

 

Weiß, Wolfgang W. (2011): Kommunale Bildungslandschaften. Chancen, Risiken und Perspektiven. Weinheim: Juventa-Verl. (Veröffentlichungen der Max-Traeger-Stiftung, 48). Commentaire en ligne ici

 

Ajouter un commentaire
Voulez-vous vous abonner à notre newsletter?
Changer la langue

Schweizerische Gemeinnützige Gesellschaft