Aller au contenu principal

L' encouragement de projets intergénérationnels – Grundtvig: interview avec une participante

Lundi, 13.02.2012

 

Quelques questions posées à Sibylle Schneider, 
responsable de projet et initiatrice de la plateforme Internet wildundweise.ch - portraits, thèmes et communauté générationnelle „Grands-Parents 2.0“   

Page de projet: 
www.intergeneration.ch/wildundweise-community-grosselterngeneration-20

Depuis août 2011, pour votre projet intergénérationnel wildundweise.ch, vous bénéficiez d’un soutien dans le cadre du programme européen Grundtvig pour la promotion de partenariats pédagogiques. Dans votre projet, quels sont les éléments précis soutenus par Grundtvig et quels effets positifs espérez-vous de cette promotion?

Le nom de notre projet est Learning Across Borders. Senior Volunteering Abroad in Education and Culture. Ce projet a donc pour objectif le partage des expériences faites par des organisations et institutions œuvrant dans divers pays pour la formation et la culture, notamment dans le domaine de l’éducation des adultes de plus de 50 ans et celui du volontariat senior. Il s’agit de s’enrichir mutuellement, de documenter les nouveaux savoirs et de les insérer dans des projets concrets.

Quelles expériences avez-vous pu faire par rapport aux activités promues par Grundtvig et quelles sont vos ambitions pour 2012?

Des ateliers ont été organisés dans l’ensemble des pays participant au programme et de nouveaux partenariats pédagogiques se sont ainsi constitués. L’échange d’expériences a profité à tous les partenaires. En 2012, d’autres idées seront planifiées, concrétisées, mises en œuvre et documentées.

Quelles recommandations et quels conseils utiles sont les vôtres à l’intention de responsables de projet intéressés par une aide Grundtvig?     

La langue des projets est presque toujours l’anglais. Il est donc important pour un responsable de projet de comprendre l’anglais, mais aussi de pouvoir s’exprimer dans cette langue, oralement et par écrit. En outre, il faut savoir se servir efficacement des outils informatiques, car en raison des distances géographiques souvent importantes entre les partenaires, la communication, la préparation des ateliers et le post-traitement passent par les médias électroniques. Un partenariat pédagogique Grundtvig exige une haute implication, en termes d’heures et d’organisation. Il est indispensable d’en tenir compte lors de la planification et de prévoir les ressources humaines appropriées. 

 

Ces questions ont été posées par Monika Blau, Intergeneration, Février 2012  

Ajouter un commentaire
Voulez-vous vous abonner à notre newsletter?
Changer la langue

Schweizerische Gemeinnützige Gesellschaft