Assistance-encadrement intergénérationnel et souhait d’une nouvelle culture dans les structures d’accueil

Jeudi, 29.11.2018
deuxième colloque d'assistance-encadrement intergénérationnel en 2018

 

 

La rencontre des jeunes et moins jeunes dans les structures d’accueil offre des avantages scientifiquement prouvés pour les deux générations. La deuxième conférence sur l’assistance-encadrement de type intergénérationnel a été un franc succès. Elle a proposé des instruments pour la pratique et a exprimé un souhait: les structures d’accueil devraient changer de culture.

 

Est-il donc souhaitable que des personnes âgées atteintes de démence et des enfants atteints de TDAH participent à des rencontres conjointes? Quelle est l’importance des rituels? Faut-il des possibilités de retrait et d’isolement pour les personnes encadrées? Le personnel d’accompagnement a-t-il besoin de préparation et suivi spécifiques? Existe-t-il déjà des repères pour les besoins en personnel et la taille optimale des groupes? Quelle importance accorder à l’expérience de l’auto-efficacité dans cet environnement qui, pour les deux générations assistées, est fortement déterminé par le personnel d’encadrement? Quels sont les points communs et les différences dans les processus d’apprentissage qui devraient être pris en compte pour les activités intergénérationnelles?
Ce n’est qu’une petite sélection des questions auxquelles les trois conférenciers, Barbara Los, Barbara Baumeister et Florian Wernicke, ont apporté des réponses scientifiquement fondées mais liées à la pratique.

 

La prise en charge des personnes âgées et des enfants est sans aucun doute l’un des enjeux sociaux dynamiques des dernières décennies. Les bouleversements démographiques et sociaux imposent de nouveaux modèles, des innovations et des réformes dans le système de l’encadrement-assistance. Dans un nombre croissant de villes et communes, les structures d’accueil pour les jeunes enfants jouxtent des institutions pour personnes âgées. Ce fait ouvre des opportunités et des options d’utiliser les structures existantes pour promouvoir les relations entre les générations. Lors de notre deuxième atelier de stimulation «L’assistance-encadrement intergénérationnel – une réussite grâce à une pratique interdisciplinaire», l’objectif était de fournir aux acteurs de la pratique des aides concrètes à la mise en œuvre ainsi que des connaissances spécialisées de base. Parallèlement, le débat s’est ouvert sur les premières normes de qualité à fixer en matière d’encadrement intergénérationnel. Il est apparu clairement que l’échange interdisciplinaire de connaissances et la coopération entre la gérontologie et la psychologie du développement de l’enfant sont une condition préalable nécessaire à la mise en œuvre et au déploiement efficaces de l’encadrement intergénérationnel.         

 

Cet après-midi de stimulation n’était probablement pas pour «les esprits figés». Mais il est certain que ceux-ci ne répondraient pas non plus aux exigences que les acteurs de l’encadrement intergénérationnel doivent remplir afin de réussir sur la durée. L’encadrement intergénérationnel présuppose une réflexion sur ses propres représentations de l’âge et une remise en question des stéréotypes; il exige, par ailleurs, la volonté de coopérer intensément avec des spécialistes d’autres disciplines.

La centaine de participants, dont la moitié se réclamaient de l’assistance aux personnes âgées et l’autre moitié de l’accueil d’enfants ou de jeunes, ont été forcés d’abandonner certaines de leurs idées ou habitudes préférées. Le fait que cela ait été perçu par eux comme productif et enrichissant est dû à l’engagement et à la persuasion des trois intervenants. 

 

Pour être réellement durable dans les structures d’accueil des jeunes et des personnes âgées, l’encadrement intergénérationnel ne doit pas demeurer une offre isolée de quelques employés engagés. Bien au contraire: il doit être considéré comme l’expression des valeurs fondamentales d’une institution ou de ses organisations porteuses et, partant, bénéficier de leur soutien. Ce principe n’a pas seulement été posé par les conférenciers, sous l’aspect d’une meilleure durabilité, mais il a également reçu l’approbation de l’auditoire. Enfin, celui-ci a exprimé le désir d’offres de formation interdisciplinaires en matière d’encadrement intergénérationnel, dispensées dans les institutions éducatives correspondantes. 

 

Organisé à Aarau le 27 novembre 2018, le colloque était placé dans le cadre de notre actuel thème prioritaire (Focus sur les institutions d’encadrement-assistance de type intergénérationnel). Il a bénéficié du concours actif de notre partenaire Careum Weiterbildung.

 

Le programme, les présentations et les résumés sont disponibles en annexe du billet du blog.

Avez-vous des questions ou des suggestions? Souhaitez-vous soutenir la promotion de l’encadrement intergénérationnel?

Alors prenez contact avec nous!

 

Billet de blog de Monika Blau, Intergeneration

 

Photo: Hanspeter Saxer / SSUP-Intergeneration  

 

 

Documents relatifs au colloque:

 

Programme du colloque

 

Lern- und Entwicklungsbedürfnisse von Jung und Alt (Besoins d’apprentissage et de développement des jeunes et des moins jeunes)

(Barbara Los/ Barbara Baumeister)

 

Intergenerative Betreuungsangebote erfolgreich entwickeln, gestalten und begleiten (Imaginer, développer et accompagner des offres d’encadrement intergénérationnel)  

(Florian Wernicke)

 

Actes de la première conférence sur le thème des «Initiatives et coopérations intergénérationnelles dans le domaine de l’assistance-encadrement» 

 

Les deux manifestations se sont déroulées dans le cadre de notre «Focus sur les institutions d’encadrement-assistance de type intergénérationnel».

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire