L'Atelier des projets de l'Académie des générations: Les jeunes brossent le portrait des seniors - une exposition "cool"

Mercredi, 11.07.2012

Les informations ne pourraient être plus précises: le village argovien d’Ammerswil compte 674 habitants, dont 49 vont au jardin d’enfants ou à l’école primaire, 34 fréquentent le cycle secondaire, 43 sont des seniors femmes et 39 des seniors hommes. Une communauté de jeunes et de vieux facile à cerner, dirait-on. Toutefois, dans ce village de campagne idyllique, tout comme ailleurs, les contacts entre les habitants s’effritent et on s’y connaît de moins en moins bien. Les adultes se cantonnent dans leurs pavillons, les élèves du secondaire vont jusqu’à Lenzburg pour leurs cours, ceux qui cherchent à s’amuser ou se divertir se rendent à Zurich.

Adepte de la «(R)évolution des grands-mères», Marianne estime urgent de rénover l’image traditionnelle des mémés (femmes au chignon gris). Elle a d’abord en tête un «projet photos intergénérationnelles». En vue de le concrétiser, elle s’adresse à la Generationen-Akademie. Au cours de l’atelier (Projektwerkstatt), son idée évolue et se transforme en un projet de jeunesse avec pour objectif une exposition «cool» portant sur les moins jeunes d’Ammerswil et réalisée par les jeunes du village. Cette exposition pourrait se baser sur des photographies, des vidéos ou des photos de cellulaires ou encore… on laissera les jeunes décider.

Pour développer et conceptualiser son idée, Marianne, 65 ans mais toujours très énergique, s’est adjointe une conseillère communale plus jeune qu’elle. Les deux femmes ont rapidement compris qu’il ne suffisait pas de trouver des jeunes et des moins jeunes disposés à participer à une rencontre «prête à consommer». Ce serait bien trop ennuyeux – notamment pour les jeunes! Il convient donc de remettre le projet à plat, d’enthousiasmer les jeunes et de leur laisser un vaste espace créatif. Ils doivent pouvoir s’approprier le projet! Les deux femmes se limitent donc à en fixer l’objectif: les jeunes brosseront le portrait des moins jeunes du village, lesquels, de préférence, ne sont pas leurs grands-parents. Aux jeunes ensuite d’élaborer un concept réalisable. Les initiatrices du projet les assisteront en cas de besoin. Le vernissage est prévu pour juin 2013: les œuvres seront exposées à la mairie où tout le monde se retrouvera pour une fête.

C’est un jour de juin 2012 que les jeunes présentent leur concept à l’occasion du «Projektwerkstatt» organisé à Ammerswil. Les personnes réunies pour cet atelier répondent aux questions, apportent leurs suggestions et leurs propres idées. Les jeunes obtiennent de nombreux conseils quant à la motivation générale et à l’utilité pour les parties prenantes. C’est un projet propre à valoriser la vie communale, à encourager la coopération et à favoriser la compréhension mutuelle. Les jeunes du village se retrouvent le soir (ils passent la journée en des endroits divers) pour avancer leur projet et pour apprendre à faire des portraits, des vrais! Cela donne l’opportunité aux seniors de se raconter, de partager leurs expériences et de se sentir estimés.

Si cette exposition rencontre le succès attendu, les jeunes aussi bien que les seniors se souviendront encore longtemps de ces rencontres, en plus de l’exposition proprement dite. Cette aventure vécue en commun soudera les participants et restera gravée dans leur mémoire. C’est ce qu’espèrent les deux initiatrices. Leur plus grand défi, c’est désormais de faire durer la motivation jusqu’en janvier, lorsque débutera la phase de réalisation.

 

Une entrée publiée par Maja Graf, co-directrice de la Generationenakademie

 

P.-S.: Le 7 septembre à Zurich se déroulera «Marktplatz Generationenprojekte», une rencontre ouverte à tous avec un débat consacré au thème de l’espace public vu comme espace social de proximité pour les générations («Öffentlicher Raum – Generationen im sozialen Nahraum»). http://www.generationenakademie.ch/p114000484.html

 

 

Ajouter un commentaire